AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Arthuria Pendragon | King of Knights [TEMPORAIRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
I am Arthuria Pendragon

Admin | King of Knights
Messages : 1
Date d'inscription : 03/04/2016
Age : 24
Localisation : Auprès de mes chevaliers

MessageSujet: Arthuria Pendragon | King of Knights [TEMPORAIRE]   Jeu 9 Juin - 18:04



Pendragon Arthuria
"If I rule a country as it's king, I cannot hope to live as a person."
NOM ▬ Pendragon
PRÉNOM ▬ Arthuria
SURNOM ▬ Arty / Le Sanglier de Cornouailles (à éviter)
TITRE ▬ Le Roi de Jadis et du Futur / Roi des Chevaliers
ÂGE  ▬ 25 ans (apparence) / 35 ans (réalité)
SEXE ▬ Féminin
RACE ▬ Humaine
DATE/LIEU DE NAISSANCE ▬ Le 2 août 470 en Cornouailles
SIGNE ASTROLOGIQUE ▬ Lion
GROUPE SANGUIN ▬ O
ORIENTATION SEXUELLE ▬ Secret...Bi qui sait...
NATIONALITÉ ▬ Bretonne
CLASSE  ▬ Chevalier
PROFESSION ▬ Souverain de Grande-Bretagne
ALIGNEMENT ▬ Loyal Bon
Description physique

"Just a pale reflection of herself"

Si vous vous posez des questions sur son physique, jetez un simple petit coup d'oeil jusqu'à ce qu'elle vous remarque et vous fixe avec intensité sans pour autant exprimer le moindre sentiment à votre égard.  
Néanmoins, une petite description détaillée sur son apparence ne serait pas de refus.
Lorsque vous l'apercevrez au loin, vous pourrez tout de suite faire le lien de sa ressemblance frappante avec son père, le défunt roi Uther Pendragon. On la considère comme un alter ego féminin de son géniteur, mais uniquement sur le plan physique.

Une douce brise automnale se leva, balayant lentement ses cheveux vers la droite, caressant doucement son visage. Au lieu d'être dans son château, le chef de guerre était sur-le-champ de bataille contemplant, au-délà des collines, les lignes ennemis avancant pas à pas sur les terres qu'elle avait juré de protéger au péril de sa vie. Tel était le prix quand elle a pris la tête de ce grand royaume.
Ses longs cheveux blonds aux reflets dorés qui sont coiffés en un chignon serré retenant le tout par un ruban de soie bleu, deux longues mèches encadrant son visage et une mèche rebelle se dressant sur le sommet de son crâne.
La jeune femme possède un minois aux traits délicats, féminins mais dures, un petit nez et une fine bouche lui donnant un charme naturel presque envoûtant.
Le plus troublant chez elle est certainement son magnifique regard vert, caractéristique de la lignée Pendragon, une couleur comparable à un des plus précieux et prisés des joyaux de ce monde: l'émeraude. Avec quelques nuances de bleu ciel au fond de l'iris, un parfait mélange pour obtenir le turquoise.

Hormis ces petits détails, la jeune bretonne est qualifiée de grande beauté froide selon son frère de lait, Sir Kay, et de temps en temps par d'autres proches tels que sa femme Guenièvre et son conseiller Merlin.
La ravissante créature portait, en ce jour de guerre, sa longue robe bleu roi aux ornements de fils d'or et de dentelle, diverses pièces d'armure de combat spécialement enchantées par les bons soins de son enchanteur : un plastron aux dessins de lys, la fleur de la royauté, des gantelets, une tassette et des jambières. Ces éléments lui suffisent amplement à protéger ses principaux points vitaux.

Du haut d'un mètre soixante-cinq, sa tenue met bien l'accent sur sa silhouette svelte et musclée dû aux entrainements dans sa jeunesse, sa poitrine ferme et, malheureusement, peu développée formant un ensemble harmonieux.
Brandissant son épée Excalibur face à ses adversaires avec une certaine élégance dans son geste en ordonnant à son armée de se préparer à l'attaque.

Selon vous, quel est le sentiment qui se lit dans ses yeux? C'est à vous de faire votre propre opinion.
Dans ses yeux, il est difficile de cerner les émotions qu'Arthuria peut ressentir, mais on peut s'apercevoir très clairement qu'il n'y avait aucune peur ni de stress. Elle était le seul maître de la situation, une aura de puissance et apaisante émanant du grand roi.

Voilà à quoi ressemble le souverain des légendes, la réincarnation même du dragon rouge, l'élue des Dieux, la représentation humaine de la force bretonne!


Description psychologique

"If you know me to be Arthur Pendragon, King of Britain, give me your name, as a knight's pride demandes!"


C'est certainement la phrase qu'elle adresse tout le temps quand quelqu'un se présente à elle dans la grande salle du trône.
De toute évidence, Arthuria Pendragon est un souverain et un chef de guerre dans l'âme de par la force de son caractère vu que notre bretonne a vu le jour sous le signe astrologique le plus royal qu'il soit: Lion.
Mise à part le physique parfait qu'elle hérita de son défunt père, Arthuria est bien loin de lui ressembler psychologiquement, voir même être son opposée. La blonde veut diriger son royaume à sa manière, protéger son peuple, ses compagnons d'armes, sa famille au péril de sa propre vie en refusant obstinément de faire les erreurs que son prédécesseur par le passé. Il n'y a qu'une seule chose qui compte dans son cœur: son royaume.

En tant qu'Arthuria Pendragon, elle est une jeune femme toujours sérieuse et de forte volonté qui parle toujours avec résolution. Elle n'éprouve aucune crainte à dire ce qu'elle pense franchement. Véritable lion qu'elle soit, plusieurs adjectifs peuvent décrire correctement sa personnalité dont certains de ses chevaliers lui font éloges: détermination, courage, générosité, serviable, vitalité, noblesse d'âme, loyal, perfectionniste, recherche d'un idéal commun, attentionné, doux, protecteur et optimisme.
Malgré son sexe, Arthuria se voit avant tout comme un homme et non une femme et ne supporte pas l'idée qu'on la traite ainsi. Elle veut être du même pied d'égalité que les hommes sous son commandement ce qui la rend assez indépendante.
Ceux nés sous le signe du lion n'ont pas que des qualités, les défauts existent bel et bien. Arthuria en a évidemment et feint l'ignorance en les assumant pleinement tels que l'arrogance, l'orgueil, l'autorité, un peu côté tyran, impulsif et susceptible.

N'oublions pas qu'elle a été entrainé pour devenir chevalier en prêtant serment sur le code de la chevalerie. En plus des traits propres à son caractère, elle met un point d'honneur sur le respect du code. Que ce soit au combat ou dans la vie quotidienne au-delà du temps de guerre, le chevalier sommeillant dans son esprit est humble, courtois, brave mettant l'accent sur la foi et l'honneur.

Cependant, en endossant son rôle de Roi Arthur, elle est complètement différente de sa vraie personne. Aux premiers abords, elle paraît hautaine et froide, cela se ressent un peu dans sa façon de converser avec quelqu'un.
Sachez que ceci n'est qu'une façade, un masque qu'elle porte en permanence pour se dissimuler, mais de quoi? C'est une question à se poser.
La belle blonde réprime ses sentiments, ses émotions pour uniquement le bien de royaume. Elle refuse de laisser sa vie personnelle empiétée sur sa vie professionnelle. C'est une travailleuse acharnée, veut tout faire pour améliorer au mieux le quotidien de son peuple et bouter toutes menaces intérieures ou extérieures pour instaurer cette paix longtemps recherchée. Ce problème lui apporte des complications jusqu'à même lui avouer son manque d'humanité.

De plus, la jeune femme cache un petit pêché mignon : la nourriture. En effet, notre souverain passe presque toutes ses journées à se rassasier avec des mets de toutes sortes, mais désire toujours la haute qualité.

Après que Caliburn, l'épée plantée dans le rocher, vola en éclat, Arthuria comprit ses erreurs passées et changea radicalement sa façon de gouverner en laissant plus de place à elle-même qu'au roi.  



Histoire

Dans le monde, chaque individu a une histoire qui commence de sa naissance jusqu'à la disparition de son enveloppe corporelle mais l'âme est éternelle. Bouleversé par des événements inattendus qui rythme son existence.
Le folklore britannique a nourrit bien de nombreux mythes et légendes pendant des siècles et des siècles, mais ce récit cible particulièrement une figure légendaire nommée le "Roi Arthur".
Une description détaillée de naissance jusqu'à sa vie actuelle suffit pour commencer par des chapitres bien distincts.

Chapitre 1 - Naissance du futur roi


Roi Arthur, connu par ses prouesses légendaires et les valeurs qu'il inspirent, n'est autre qu'une jeune femme prénommée Arthuria Pendragon. Elle vu le jour le 2 août 470 de l'union d'Uther Pendragon, souverain de la Grande-Bretagne, et d'Ygraine de Tintagel.
En effet, la naissance du futur roi est de nature romanesque, issu d'un amour obsessionnel et d'un petit tour de magie pour en arriver à ce résultat.
C'est lors des festivités de Nöel à la cour de Carduel que le roi Uther, n'étant pas marié, eut le coup de foudre pour l'épouse de Gorlois de Tintagel, duc de Cornouailles et un de ses vassaux. Un femme de grande beauté, vertueuse et soumise, l'idéale même de la femme de l'époque. Respectant à la lettre les règles, il fait preuve d'une très grande courtoisie envers elle. Ygraine, bien que surprise au début, se trouva séduite par ce personnage sans se douter des sentiments naissants. Gorlois eu vent de cette situation par les simples agissements de son roi pour sa femme et, par la suite, l'enferme dans la pièce la plus isolé de la forteresse de Tintagel. Il prit les armes pour partir en guerre contre son souverain causant ainsi toute rupture entre eux.
Mourant d'amour, Uther demande alors l'aide de son illustre conseiller Merlin pour passer au moins une nuit avec la dame hantant son coeur. Le roi apparut sous les traits du duc et , pendant l'absence de celui-ci, put s'unir avec Ygraine pour concevoir son futur héritier alors que le véritable duc mourrut au cours de cette nuit de bataille. Au prix de ce pacte, le druide réclama le fruit de leur union car, selon une ancienne prophétie, cet enfant est celui choisi par les Dieux pour fédérer tous les peuples composant le royaume de Grande-Bretagne contre les menaces extérieures. Contrairement à Uther qui en fut incapable au cours de sa vie.
Peu de temps après le décès du duc, Uther se lie à Ygraine par les liens du mariage. Cependant, les trois filles nommées Elaine, Anna et Morgane qu'Ygraine eut de sa précédente union, furent données en mariage à d'autres vassaux d'Uther tels que Nentres de Garlot, Loth d'Orcarnie et Urien de Gorre après que la dernière fut envoyé dans un couvent.

Neuf mois se sont écoulés, Arthuria vint au monde sous le regard dépité d'Uther réalisant que ses sujets n'accepteront jamais une femme comme légitime souverain et décide de ne pas annoncer publiquement le sexe d'Arthuria ni même sa naissance.
Après avoir pris congé de ses serviteurs qu'Uther s'apitoyait sur son sort alors que Merlin entra dans la salle du trône.

"Que veux-tu Merlin ? "

"Vous êtes déçu d'apprendre le sexe de votre enfant, mon seigneur, je peux le lire sur votre visage"

"Épargne-moi tes sermons Merlin. Le peuple n'acceptera jamais cet enfant comme mon héritier légitime. C'est une calamité!"

"Détrompez-vous mon seigneur! Cet enfant a bien plus d'importance que vous ne le pensiez! Souvenez-vous du pacte; ma magie en échange du nouveau-née"

Le roi fut surpris des paroles de l'enchanteur et acquiesa d'un signe de la tête.

"Je n'ai rien oublié de notre marché Merlin. Je ne sais pas ce que tu manigances mais soite je te la confie. Cette fille ne m'est d'aucune utilité"

Sur les dernières paroles de son seigneur, Merlin quitta le château dans l'immédiat avec le bébé au creux de ses bras. Dans les tréfonds de sa mémoire, il se remémora ses visions prophétiques notamment celle concernant la bâtarde d'Uther.

*Le peuple opprimé l’emportera finalement et résistera à la violence des envahisseurs. En outre, le sanglier de Cornouailles viendra à leur secours : il foulera aux pieds les ennemis et leur brisera le cou. Les îles de l’Océan seront soumises à son pouvoir et il possédera les régions boisées de Gaule. La maison de Romulus tremblera devant sa fureur et sa mort sera mystérieuse. Il sera célébré par la voix des populations et ses exploits fourniront matière aux récits des conteurs.*

À présent, Merlin avait un seul et unique devoir: la protéger et assurer son éducation. Sculpter l'image même d'un roi juste et bienveillant au contraire de son prédécesseur. Mais tout d'abord, l'héritière devait connaître les fondements de le chevalerie, une nécessite absolue et un seul homme en avait la capacité. C'est dans la nuit suivant la naissance d'Arthuria que Merlin s'approcha de la demeure de Sir Antor et de son épouse Dame Flavilla, des vassaux loyaux à Uther durant son règne.
Sans prêter attention au regard curieux de l'unique fils du couple, Merlin leur présenta l'enfant tout en leur donnant les explications sur la situation et les directives à prendre pour le futur. Sans un mot, Antor s'empara de l'enfant d'un geste hésitant au début puis, voulant avoir de plus amples informations, prit la parole.

"Honorable Merlin, j'accepte votre requête mais pourquoi?"

"Sir Antor, ce petit être que vous tenez dans vos bras représente l'espoir en ces temps sombres de guerre"

L'homme porta ses iris sur le nourisson comme pour l'examiner dans les moindres détails.

"Merlin...c'est une fille...et vous me demandez de lui enseigner l'art des armes...de plus cette prophétie me laisse dubitatif"

"Elevez-la au même titre que votre fils et assurez vous de lui transmettre votre savoir. Cette vision se réalisera tôt ou tard"
dit-il avec une assurance qui déstabilisa le noble chevalier

"Soit, je le ferais selon vos volontés grand enchanteur!"

Retournant les talons, l'enchanteur commença sa traversée dans les ténèbres nocturnes en lâchant une dernière parole en direction d'Antor.

"Elle s'appelle Arthuria et je veillerai à que tout se passe dans les meilleures conditions"
 
Ce dernier propos prenait tout son sens pour le père de Kay car elle signifiait que Merlin comptait bien s'immiscer dans l'éducation du bambin, apporter un peu de son influence.

Finalement, Arthuria eut une jeunesse paisible et heureuse entourée de sa famille adoptive. Faisant abstraction de son sexe, Antor éduqua la jeune fille comme un garçon. Durant la période de l'enfance, le père transmis toutes les connaissances de la chevalerie qu'il a pu acquérir à sa progéntiure : le maniement des armes de mêlée, la montée à cheval, le respect des valeurs et coutumes...
L'écart était bien grand entre les deux enfants pendant l'apprentissage. Antor remarqua tout de suite l'aisance presque naturelle qu'Arthuria faisait preuve dans ce domaine, jusqu'à même réussir à dépasser son frère. L'ancien chevalier était très fier de sa fille, par contre c'est Kay qui doit devenir chevalier car il est l'ainé.

Chapitre 2 - L'ascension au pouvoir


L'année 485 représente celle du changement pour le royaume de Grande-Bretagne.

Alors que la jeune Arthuria fêtera son 15ème anniversaire, Uther entama sa dernière campagne contre les envahisseurs saxons bien qu'il soit malade. Le "roi mort-vivant" et ses troupes combattirent les forces d'Octa, le fils d'un de ses anciens adversaires, à la cité de St Albans. Les forces bretonnes arrachèrent la victoire à l'ennemi, mais un événement imprévu arriva. Uther rendit son dernier soupir après s'être désaltérer dans un point d'eau empoisonné.
La mort du roi provoqua la chute du royaume entier. Sans héritier légitime, le trône du dragon était vacant et, surtout très convoité par les nombreux nobles et rois du pays. Face à cette discorde, Merlin annonça que le nouveau roi sera choisi lors d'un tournoi organisé par lui-même le jour de Noël.

Les mois passèrent jusqu'à la veillée de Noël, les nobles et rois accompagnés de Merlin assistent à la messe de minuit. Lorsque les douze coups de la cloche retentirent, une mystérieuse pierre apparut au milieu de la cour. En son coeur était planté l'épée aux riches ornements; Caliburn ayant appartenu au défunt père d'Arthuria. Le prêtre de l'église fut stupéfait de cette vision divine et, voulant bénir le fameux rocher, s'aperçu d'un oeil vif une inscription sur la lame brillante : "Celui qui ôtera cette épée sera le roi de toute la Bretagne, désigne par les dieux".

Cette épée fabuleuse était donc la clé pour désigner qui gouvernera le peuple breton !

Ce 25 décembre, après l'apparition de l'épée sacrée, tous les chevaliers du pays que ce soit les fameux rois, les nobles ou les plus modestes, chacun d'entre eux tentèrent leur chance pour extirper le sabre de sa prison de roche. Orgueilleux qu'ils soient, les guerriers riants pour s'armer d'un courage presque stupide pour y parvenir mais en vain.
Avant que toute cette histoire finisse en guerre fraticide, seuls les vainqueurs des jeux auront le privilège.
Sir Kay, fraîchement promu au rang de chevalier, arriva sur les lieux du concours en compagnie de son père et sa soeur devenu son écuyer. Du haut de la colline surplombant l'ensemble du territoire, les yeux de la jeune fille brillèrent d'une lueur de curiosité en voyant la scène.

"Impressionnant n'est-ce-pas?"

Arthuria émis un léger sursaut sur son fidèle destrier nommé Hengroen, un magnifique étalon à la robe brune, à l'entente de la voix de son frère ainé.

"Oui..."

"C'est le jour-même qui va décider du sort de notre royaume où un nouveau roi sera élu"

La blonde écouta d'une oreille attentive la dernière phrase de son frère puis se plongea dans ses songes, se remémorant une conversation qu'elle eut avec son père.

*FLASH BACK*

L'astre du jour était encore haut dans le ciel quand Arthuria, sur son cheval, traversa un des petits villages bordant le canal en compagnie de son père. Tout au long de la route, ces yeux s'abandonnèrent vers la foule de paysans qui s'affairaient à leurs tâches quotidiennes.

"Père..."

Chapitre 3 - Le début du règne


EN COURS D'ECRITURE

Chapitre 4 - L'épée de la victoire promise


EN COURS D'ECRITURE

Chapitre 5 - Le Légendaire Roi Arthur


Dix longues années se sont écoulées depuis l'acquisition de la plus pure et sainte de toutes les épées, l'épée Excalibur et de son fourreau légendaire Avalon. Après les avertissements de la Fée Viviane sur l'immense pouvoir que recèle cette arme, Arthuria cessa de vieillir définitivement et à chaque blessure reçue, se cicatrise instantanément. On lui accorde une quasi-immortalité sur le champ de bataille.

L'an 505, Arthuria a su forger sa légende à travers son royaume et le monde. Si bien que son histoire est loin d'être terminée.
À côté de son règne, Arthuria continue au mieux de diriger son pays malgré les incursions fréquentes des saxons, les "tensions palpables" avec différents chefs de guerre et d'autres problèmes récurrents... (à découvrir) et d'être le plus souvent disponible pour son héritier de quinze ans, le Prince Lohot Pendragon, ce fils qu'elle eut avec sa femme Guenièvre.

Cependant, Morgane la Fée, demi-sœur d'Arthuria, fomente un complot en usant de l'instrument de sa vengeance : sa fille, Mordred, une homonculus nait de son "union" avec le Roi grâce à la magie et d'une mauvaise blague de Merlin.

La gestion de l'empire, les dangereuses relations, les prochains adversaires et les manigances de Morgane, notre jeune Roi Arthuria n'a pas encore vu la fin de l'avenir qu'il attend.

Histoire mise à jour régulièrement


Derrière l'écran
PSEUDO ▬ Akira
ÂGE  ▬ 22 ans
CODE ▬
FEAT ▬ Saber / Type Moon
COMMENTAIRES ▬ No comment
Revenir en haut Aller en bas
 
Arthuria Pendragon | King of Knights [TEMPORAIRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gawain, le parangon de la vertu chevaleresque[Ayael]
» La Dernière Campagne Pendragon Illustrée
» Grey Knights
» Grey Knights du Dude
» Grey Knights à vendre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: « VOTRE PERSONNAGE » :: » REGISTRES :: » REGISTRES VALIDÉS-
Sauter vers: